Le Brocoli riche en vitamines, minéraux et action préventive du cancer

Le Brocoli

riche en vitamines, minéraux

et action  préventive du cancer

 

 

 

broccoli

Image Wikipedia

 

Le brocoli, Brassica oleracea var. italica, famille des Brassicacées, est une plante potagère originaire du sud de l’Italie. Il fut sélectionné par les Romains à partir du chou sauvage. Ceux-ci l’appréciaient beaucoup, et la cuisine italienne l’utilise beaucoup. Il fut introduit en France par Catherine de Médicis.

Le brocoli présente une tige centrale ferme ramifiée en petits bouquets qui, à la floraison, sont parsemés de minuscules fleurs jaunes On le cueille avant l’éclosion de ses fleurs jaunes.

Le mot « brocoli » est dérivé du latin bracchium signifiant « branche », en référence à la forme du légume qui fait penser à des arbres miniatures. Habituellement de couleur vert foncé à vert sauge, le brocoli peut aussi être blanc ou pourpre (violacé).

 

Vitamines

Source exceptionnelle de vitamine C, 110 mg pour 100g cru et environ 60mg après la cuisson. Teneur en vitamine B9 (acide folique) 0,07 mg et 0,13 mg pour 100g cru. Les autres vitamines du groupe B sont toutes présentes.

Selon les conditions de la culture, la provitamine A (bêta carotène)  peut passer de 0,5mg à 2,3mg par 100g et la vitamine E de 0,47mg à 1,3mg  par 100g.

De plus, le brocoli fait partie des rares végétaux qui fournissent des apports élevés en vitamine K, avec un taux de 0,17mg pour 100g.

 

Minéraux

Les minéraux y sont aussi présents en quantité intéressante; le potassium à 370mg, le calcium à environ 93mg, le phosphore à environ 67mg, le magnésium varie entre 16mg et 42mg par 100g cru.

 

Oligoéléments

Les oligoéléments sont nombreux, on y retrouve du fer à 1,4mg par 100g cru, du zinc, du manganèse, du cuivre, du nickel, du cobalt et des traces d’iode et de sélénium.

Les fibres sont abondantes dans le brocoli, environ 3g par 100g.

Le brocoli,  par sa variété et quantité vitaminique, a une grande importance d’un point de vue nutritionnel.

 

Antioxydant

Le brocoli est riche en folates, antioxydant qui interviennent dans la production des globules rouges et blancs dans la synthèse du matériel génétique, ainsi que dans la formation d’anticorps du système immunitaire.

Il a été identifié dans le brocoli une série d’éléments photochimiques dont les effets potentiels dans la prévention de divers types de cancer et autres maladies d’ou un intérêt croissant pour sa consommation.

Beaucoup de ses vertus sont dues à divers composés parmi lesquels; les glucosinolates, isothiocyanates (inducteurs d’enzymes capables de neutraliser les radicaux libres) aussi les indoles ou fibre. Tous ces composés sont soufrés et sont responsables de la forte odeur que dégage ce légume pendant la cuisson.

On attribue au brocoli un effet protecteur au niveau de plusieurs types de cancer, des poumons, de la prostate, du sein, de l’utérus, ainsi que des tumeurs du tube gastro-intestinal, de l’estomac, foie et côlon.

Il semblerait que ce soit dû à sa grande contenance en nutriments antioxydants, comme les vitamines C et E, les beta-carotènes, les photochimiques glucosinolates, isothiocyanates et indoles, parmi lesquelles on retrouve le sulphoraphane (isothiocyanate) et l’indol-3-carbinol (indole). L’indol-3-carbinol intervient dans le métabolisme des œstrogènes, c’est pour cette  raison que ce composé peut avoir un rôle dans la prévention du cancer du sein.

Le brocoli contient aussi de la quercétine, un flavonoïde anti-inflammatoire qui d’après plusieurs études diminue la croissance de certains types de cancer.

La consommation de brocoli favorise l’élimination de l’excès de liquides de l’organisme encourageant ainsi l’équilibre en cas d’hypertension et de rétention de liquides dans le corps. il convient de consommer du brocoli pour ceux qui souffrent d’hyperuricémie, de la goutte ainsi que pour prévenir les calculs rénaux.

Les propriétés du brocoli constituent une source certaine pour la santé. L’introduire dans son alimentation est d’un grand bénéfice, pour ses qualités nutritionnelles et pour ses propriétés préventives contre beaucoup de maladies.

 

Recherche

Des chercheurs ont recruté des cobayes qui ont reçu du brocoli cru  la même quantité de ce légume cuit. Les chercheurs ont ensuite mesuré la quantité de sulforaphane contenu dans le sang et les urines .
 
Résultat : le taux de sulforaphane était plus élevé chez les volontaires qui avaient consommé le légume cru. « La consommation de brocoli cru résulte en une absorption plus rapide, une meilleure biodisponibilité et des plus hauts niveaux de sulforaphane dans le plasma par rapport au brocoli cuit », précisent les auteurs.

Selon une étude japonaise, la consommation régulière de brocolis réduirait la fréquence des infections à l’Helicobacter pylori.

l’Helicobacter pylori est la bactérie supposée responsable de l’ulcère gastrique.

 

GreenSeeker