L’huile d’olive, un secret anti-âge

L’huile d’olive, un secret anti-âge

Les recherches médicales sont unanimes : lhuile dolive a un effet anti-cholestérol, détoxifiant et régénérateur. Avec ses 70% dacides gras mono-insaturés qui agissent comme de véritables nettoyeurs et protecteurs des artères, du système digestif et biliaire, cette huile éloigne les maladies cardio-vasculaires. Les nutritionnistes préconisent de substituer lhuile dolive au beurre, à la margarine et à la crème fraîche chargées de graisses saturées dorigine animale. Une substitution qui permet de réduire jusquà 70% le risque de récidive de maladies cardio-vasculaires ou de décès pour les personnes ayant été victimes dun infarctus.

Des scientifiques américains viennent même dajouter à sa longue liste de vertus celle de la protection contre le cancer du sein. Lhuile dolive diminuerait lingérence dun gène impliqué dans la transformation de cellules normales en cellules tumorales.

Huile d’olive : laquelle choisir ?

Attention, il existe quatre sortes dhuile d’olive !

Nombreux sont les consommateurs pensant utiliser un produit dexception, en fait la seule vraiment intéressante est lhuile dolive extra vierge. Obtenue par des procédés mécaniques, son taux dacidité ne dépasse pas 0,8%. Pour être sûr de ne pas vous tromper, vérifiez que lhuile porte une de ces deux mentions : « Appellation dOrigine Contrôlée » ou « Identité Géographiquement Protégée ».

Quant aux huiles qui ne proviennent pas de l’Union européenne, seule la mention du pays dorigine est autorisée.

Huile d’olive : un aliment beauté

On est surtout habituées à la consommer sur nos salades, mais c’est aussi un produit de beauté adoucissant, cicatricant et protecteur, que l’on peut très bien appliquer sur sa peau et ses cheveux.

Régénérante, émolliente, adoucissante, anti-déshydratante et antioxydante, l’huile d’olive aide à protéger efficacement lépiderme des agressions extérieures. Elle puise son efficacité dans ses principes actifs.

Lire la suite sur TopSante.com

source: http://fr.news.yahoo.com/72/20090720/thl-l-huile-d-olive-un-secret-anti-ge-0779602.html

Le Nano Zeolite

Le Nano Zeolite

Le Prof. Dr. Christian Daniel Assoun (physicien) ex-conseiller NASA, est un scientifique de renommée internationale qui a mis en place en 1979 avec le Dr. Lambin Dostromont (médecin) le concept expérimental de la Médecine Quantique, un ouvrage de Médecine Quantique a été déposé à l’office de protection intellectuelle de Madrid en 1994 et sera bientôt disponible en Français et Anglais.

Le Dr Assoun a déposé plusieurs brevets dans le domaine de l’électrochimie et chimie des plasmas et hautes températures et principalement dans le domaine de la dépollution, du traitement des eaux, de l’élimination des métaux lourds et toxiques dans les stations d’épuration. Le Dr. Assoun a également développé des procédés visant la destruction des molécules dangereuses telles que les Dioxines et PCB(s), les Phtalates, les Parabens, les Pyralènes, Pesticides, produites par les industries pétrochimiques, chimiques et sidérurgiques ainsi que les incinérateurs.

De nombreuses recherches et publications internationales existent dans ces domaines qui englobent les concepts d’immunotoxicité et d’immunotoxicologie.

Absorption :

L’absorption est une propriété naturelle simple de certaines structures moléculaires. Les Zeolites conventionnelles absorbent certains produits toxiques sans les biodégrader. En effet, les molécules toxiques sont absorbées et demeurent piégés dans les structures (graisses, acides gras et adipocytes et assimilés). Il en résulte une accumulation des toxiques dans notre organisme.

Les absorbeurs classiques y compris les naturels, ont un rendement médiocre et ne solutionnent pas le problème de la détoxination. On assiste à une situation contraire, dans laquelle la charge des toxiques est inchangée, voire augmentée. Afin d’obtenir les résultats souhaités, y compris avec les méthodes conventionnelles, il est vivement recommandé d’effectuer des analyses urinaires, sanguines ou plasmiques, pour vérifier le travail de détoxination, quelle que soit la méthode.

Les chimiothérapies conventionnelles telles que DMSA – DMPS – DMSO – EDTA – Mg, ne permettent pas une détoxination locale cérébrale convenable et peuvent même provoquer des déplétions importantes d’oligoéléments qui sont indispensables à la protection immunitaire tels que le Zinc – le Molybdène – le Silicium – le Bore ainsi que les Lanthanides Ln3+ (éléments terres rares, au nombre de 14). De ce fait, les effets secondaires peuvent souvent être plus dommageables que les effets thérapeutiques ou préventifs souhaités.

source: Glycan group