La Chlorella et l’élimination des métaux lourds


 La Chlorella

 et l’élimination des métaux lourds

 rz_3

Dossier issu d’une conférence donnée le 31 octobre 2001 à Zurich par le Dr Klinghardt, directeur d’une clinique spécialisée dans le traitement de la douleur à Santa Fe, pionnier dans les traitements nutritionnels des effets dévastateurs des métaux lourds, ainsi que par le Dr Patricia Kane (USA), spécialiste de la nutrition et des maladies neurologiques graves, en particulier des enfants autistes. Ensemble, ces deux chercheurs livrent leur grande expérience et leurs résultats spectaculaires par la méthode de désintoxication avec l’aide de la Chlorella.

Extrait de l’article paru dans la revue « Soignez-vous!® » de septembre 2002 (numéro 26)

L’incontournable poison collectif

 

Les métaux lourds, tels que le mercure, sont maintenant cachés partout. Il faut révéler que des maladies telles que des infections virales, des mycoses, la tuberculose, le cancer, la sclérose en plaques, les maladies auto-immunes, les dérèglements de la glande thyroïde, certains maux de tête, certaines allergies, certains problèmes dermatologiques, pieds et mains froids (symptôme important), suées nocturnes, candidoses, herpès et mononucléose, sont dus à la présence de mercure. Particulièrement dans le cas des candidoses, le système immunitaire conduit le corps à produire des microchampignons ayant pour fonction de se lier au mercure. Le corps se débrouille mieux avec ces microchampignons qu’avec des dépôts intra ou extracellulaires.

Il existe deux sources principales de pollution au mercure :

1) les plombages

2) la mère

Le corps de la mère utilise le fœtus comme « poubelle » pour se débarrasser de ses propres métaux lourds. Des quantités importantes de mercure passent du corps de la mère au fœtus.

On trouve aussi beaucoup de mercure dans le lait maternel.

Cet empoisonnement du jeune enfant a pour conséquence une croissance diminuée, un plus petit cerveau, un système immunitaire et un poids corporel réduits.

La plus grande erreur de la médecine est de combattre les infections sans se soucier d’éliminer les métaux. Par ailleurs, l’accumulation de neuro-toxiques dans le corps provoque un effet de synergie destructive. On peut prendre l’analogie d’un chat dans un magasin de porcelaine : sa présence ne comporte que peu de danger. Il en est de même pour un chien. Mais s’ils sont mis ensemble dans ce magasin, cela peut entraîner un désastre. Récemment, dans une émission télévisée américaine de Scott Mayer, il a été dit que le sang de tous les sujets contient actuellement plus de 70 produits chimiques.

Voici une grande découverte :

Lorsque le mercure est évacué du corps, les autres toxines s’échappent d’elles-mêmes. Par contre, tant que le mercure est présent, les autres toxines doivent être éliminées une par une.

Stopper le cycle infernal

Les neuro-toxines soit chimiques, soit métalliques, sont filtrées en permanence par le foie et transportées dans l’intestin par la bile. Mais celui-ci les réabsorbe, créant un cycle sans fin, générateur de maladies chroniques. Si l’on peut rompre ce cycle par un capteur à neuro-toxines, on peut asister à une guérison rapide. Cela est possible avec une algue appelée la Chlorella.

Aujourd’hui, la meilleure méthode est de se désintoxiquer en permanence en consommant de la Chlorella (à chaque repas), car il est devenu impossible de se soustraire à la pollution générale.

En cas de maladie chronique sérieuse, les doses sont de 5 à 6 g, 4 fois par jour pendant 6 semaines. Au bout de ces 6 semaines, la quantité de substances neuro-toxiques circulantes est réduite de 90%. On observe des améliorations dans un temps plus court lorsque les doses sont plus importantes.

Nota : Si l’on possède des amalgames dentaires conventionnels, il convient de les faire enlever au plus tôt, mais progressivement, chez un dentiste équipé et conscient des dangers du mercure.

A savoir que 50% du mercure est absorbé par le cerveau.

Ceux et celles qui ne veulent pas prendre en compte le fait que la plupart des aliments actuels sont des vecteurs neuro-toxiques cumulatifs, devront choisir entre la sclérose en plaques, le cancer du sein et autres. Les végétariens n’échappent pas au système.

Un nettoyage permanent est donc devenu indispensable pour garder la santé.

De même, qu’il se produit une synergie entre les méthodes efficaces de traitement. Aussi, l’efficacité de la Chlorella est très améliorée par l’adjonction d’ail des ours, et encore améliorée avec la coriandre.

Le mercure sort alors par la peau, la respiration, les selles et les urines.

L’importance des acides gras.

Il est possible de réparer le système nerveux par une simple consommation d’acides gras.

Actuellement, les maladies neurologiques sont statistiquement en grande augmentation. Les neuro-toxines sont les principales responsables de la sclérose en plaques, du Parkinson et de toutes les altérations de la fonction cérébrale.

Nous savons maintenant que l’autisme est lié aux bactéries intestinales résultant des lésions du système immunitaire provoquées par les vaccins et les métaux lourds.

Le traitement de l’autisme consiste simplement à sortir les métaux lourds et rajouter des acides gras. C’est une illusion de croire que l’on peut drainer des vaccins uniquement avec l’homéopathie – car les dommages des vaccins atteignent les enzymes et les acides gras du corps. Il faut donc agir sur les métabolismes et réparer les enzymes un par un.

Pour cela, on doit sortir le cuivre, le plomb, le mercure et les métaux lourds de l’organisme. Là seulement, les enzymes affaiblis peuvent réassimiler les graisses indispensables au système nerveux.

Dans les maladies infantiles en général, la recette est la suivante :

6 g de Chlorella 4 fois par jour. C’est une dose forte qui représente 24 comprimés 4 fois par jour.

 Cela supprime les neuro-toxines circulantes. La flore intestinale se renormalise et tous les germes anaérobies disparaissent de l’intestin.

On peut soigner l’autisme, l’épilepsie, les retards d’apprentissage chez les petits enfants avec une thérapie simple :

6 g de Chlorella 4 fois par jour + ail des ours 5 gouttes de teinture mère.

Les réactions au traitement de désintoxication

Avant, on traitait la syphilis avec du mercure. En enlevant le mercure, certaines bactéries se redéveloppent. C’est pour cela que pendant la désintoxication, des infections apparaissent. C’est un problème qui a fait reculer beaucoup de patients. Il y a une phase où toutes les maladies chroniques ressortent. Il n’y pas de désintoxication des métaux lourds sans apparition d’infections. La maladie dont on est atteint semble s’aggraver. On a des courbbatures, des maux de tête,…et on sait à ce moment qu’on évacue vraiment les métaux lourds.

L’étape suivante, c’est le traitement des infections. Il n’y a plus de difficultés car, en l’absence de métaux toxiques, les maladies répondent très facilement aux thérapies classiques, alors qu’en leur présence, les traitements ne marchent pas.

L’intoxication au plomb

En 1997, une étude a été faite sur les squelettes humains morts depuis 400 ou 500 ans et aussi sur d’autres morts depuis 10 ans. Il apparaît que le taux de plomb dans nos os est actuellement 500 à 1000 fois plus élevé qu’il y a 500 ans. Ceci explique tous les problèmes de développement neurologique des enfants, les flambées de leucémie, de lymphome, d’anémie et de désordre du sang.

À partir de ces données, le Dr Kane a pu traiter des patients atteints de lymphome avec uniquement des injections de DMPS pour chélater le plomb.

Le DMPS est un chélateur crée en URSS pour soigner les mineurs intoxiqués par les métaux lourds. Lors de la catastrophe de Tchernobyl, les patients reçurent du DMPS à raison de deux injections hebdomadaires. Les personnes ainsi traitées ont eu la chance d’éviter une dégénérescence de la moelle épinière. Le DMPS a en effet la propriété d’évacuer rapidement plusieurs sortes de métaux.

 Ce produit appelé EDTA en Allemagne, est réservé au corps médical.

Depuis, pour éviter le plomb dans l’essence, on l’a remplacé par de nouveaux produits qui sont carrément cancérigènes. Ainsi, on a pu voir aux USA la courbe des cancers augmenter suite à la suppression du plomb dans l’essence.

La fragilité de l’organe Cerveau

Les Dr. Klinghardt et Kane ont travaillé sur de multiples patients atteints de SEP, de Parkinson, d’épilepsie, d’Alzheimer… avec des résultats considérables. Leur recommandation de base est que, dans tous les cas, il faut absolument protéger le cerveau car il est très vulnérable.

Le cerveau est composé de 60% de lipides et d’acides gras. C’est un organe essentiellement graisseux. Les neurones sont protégés par de la myéline. Or, le mercure est soluble dans la graisse. D’où l’extrême vulnérabilité de cet organe.

Est-il possible de réparer les dégâts ? Oui, même dans le cas de maladies très sérieuses – et beaucoup de médecins travaillent maintenant aux Etats-Unis selon les méthodes du Dr Klinghardt.

Comment agit le mercure ?

Depuis des années, les mitochondries génératrices de l’énergie cellulaire font l’objet de tous les efforts dans la recherche en biologie.

Pas de chance, ce n’est pas là que s’effectuent les opérations de désintoxication, mais dans le peroxyzome que les graisses sont brûlées. De longues chaînes d’acides gras s’y forment lorsqu’il y a une intoxication au mercure, et ces chaînes ne peuvent plus être détruites. Au contraire, elles s’allongent de plus en plus et s’agglutinent à l’intérieur du peroxyzome qui, du coup, ne peut plus faire son travail de désintoxication.

Par ailleurs, on a récemment découvert l’existence de microtubules qui servent aux échanges internes dans le cerveau. Lorsque celui-ci est intoxiqué au mercure, les microtubules sont détruits. De nombreux travaux confirment maintenant que le mercure détruit le GTP, enzyme qui fabrique les microtubules…

Les cellules, privées d’échanges, sont rapidement paralysées.

Le mercure détruit aussi les protéines en se fixant sur celles-ci. Les dommages sont identiques à ceux que l’on retrouvent sur les protéines d’un cerveau Alzheimer.

À noter que le taux de mercure dans un Alzheimer est 4 fois plus élevé et pourtant tout le monde se précipite sur le facteur aluminium.

Le traitement de fond : la Chlorella

La quantité recommandée en moyenne est de 3 à 5 comprimés par jour pendant les repas.

Certains patients ne le supportent pas, pour une raison simple : des petites quantités de Chlorella mobilisent plus de mercure qu’elle ne peut en évacuer. Cela signifie que, lorsque l’on prend de la Chlorella en petites quantités, on agite le mercure dans tout le corps. C’est pourquoi il est recommandé d’ingérer environ tous les 10 jours, une dose de 40 à 50 comprimés.

Nous avons constaté que les personnes qui ne supportent pas 3 à 4 comprimés, se sentent extrêmement bien si elles en prennent 60. En fait, 60 comprimés évacuent davantage de mercure qu’ils n’en mobilisent.

La règle est simple : si quelqu’un ne supporte pas la Chlorella, on lui en donne davantage.

Pour enlever les amalgames

Si on en enlève 4 ou 5 le même jour, il est conseillé au patient d’avaler 20 comprimés juste avant la consultation.

Quand les amalgames sont enlevés, et avant de poser les nouvelles obturations, faire un bain de bouche d’une dizaine de minute avec de la Chlorella diluée dans l’eau.

Ensuite, recracher ce liquide et bien se rincer la bouche.

Lorsque le patient sort de chez son dentiste, il devrait prendre 20 comprimés de Chlorella.

Il fera de même encore le soir de l’intervention et le lendemain matin.

Cette façon de faire est formidable car nous n’assistons plus à l’effondrement du patient comme c’était souvent le cas.

Suite:

La Chlorella et l’élimination des métaux lourds

(Partie 2)

 ______________________________________________________

La Chlorella sur le net

La Chlorella en comprimé se vend sur beaucoup de site mais cela c’est assez onéreux;

J’ai parcouru le net à la recheche de la Chlorella ; j’ai trouvé la boite de 200 gellule à 310mg de principe actif à 10euros, la moins onéreuse, mais la qualité n’est certainement pzs aux rendez-vous.

Soit 300mg x 200 gellule= 60g.

C’est à dire 600g pour 100 euros. Soit 200 euros  le kg.

J’ai trouvé un site Americain qui vendait le Kg à 84$ soit environ 64 euros, je leur ai envoyé un mail pour savoir si cette chlorella était sans métaux lourds et si ils avaient le certificat d’analyse, mais aucune réponse pour l’instant.

Pour ma part j’envisage d’acheter la Chlorella de bonne qualité et sans métaux lourds au Kg.

Un internaute nous indique le site  algofit.fr  à 180 euros le Kg avec certificat d’analyse.

Un article sur les produits qui permettent la chéllation (la capture) et l’élimination des métaux lourd est en cours, j’ai déja commandé le Xénosulf°(c) produit d’un labo français (non distribué par les pharmacie, il existe aussi dans une catégorie plus médicale  le DMSA.

Green Seeker

 _____________________________

Prenez Soins de Vous et comme dirait Hipocrate:

« QUE TA NOURRITURE SOIT TON MEDICAMENT »

(Green Seeker)

23 réflexions sur “La Chlorella et l’élimination des métaux lourds

  1. je voudrais des conseils, j’ai une sclérose en plaques et une uvéite bilatérale depuis 12 ans. Ma chevelure est parsemée suite à des traumatismes et je tremble énormément des mains. les pieds et les mains très froides même quand il fait chaud. j’avais beaucoup d’amalgame que j’ai retirés en 2004.

  2. je voudrais prendre du dha omega 3 mais quelle dose prendre? je prends le traitement du docteur klinghardt chlorella ail des ours

  3. bonjour
    je vois avec interet que la chlorella passionne les therapeutes et les patients
    je suis le premier en france à avoir introduit la chlorella en france et à avoir communique par des informations scientifiques meme un film realise à taiwan à l epoque
    on fournissait deja un certificat d analyse de la chlorella avec 2 pages completes dont les metaux lourds on pouvait en trouver à l etat de traces mais il faut savoir que la prise de la chlorella empeche la fixation des metaux lourds et favorise son elimination naturelle ca n arien à voir avec une chelation chimique
    donc il y a 2o ans j introduisais la chlorella de taiwan chlorella avec des succes remarquables et je vous conseille d associer la chlorella et la spiruline ensemble car un a le cgf le chlorella growh factor l autre la phycocynine
    on peut bien sur prendre de la coriandre et de l ail des ours
    les doses sont souvent insuffisantes dans la detox aux micro algues ils faut monter progressivement jusqu à ce que les selles rejettent la chlorophylle
    on peut voir des reactions avec la cure chlorella spiruline
    super cure pour l equilibre acido basique
    je souris à la mode de la spiruline et la chlorella bio
    du marketing fabrique par les allemands
    une analyse correcte de la spiruline et de la chlorella de culture traditionnelle me va tres bien et surtout le prix est bien moins cher
    je prepare un livre sur tout ca car les micros algues ont un avenir remarquable pour notre sante et à force de faire peur aux gens avec les metaux lourds
    a t on analyse aussi bien votre eau vos aliments votre environnements
    ce n est pas quelques ppm de metaux lourds qui vont intoxiquer l organisme
    et la detox des metaux lourds ca se fait au quotidien toute sa vie par une hygiene de vie et l apport de bon nutriments comme la spiruline la chlorella et les algues d eau de mer aussi
    certes des gens sont pollués aux metaux lourds par l irresponsabilite de certains praticiens avec les amalgames ou certains vaccins ou tout simplement l environnement
    nous donnions deja il y a 20ans les protocoles de detox mais il y a les modes
    rappellez vous que votre sante commence dans l intestin
    et que l on peut traiter beaucoup de problemes de sante à partir de ce probleme majeur
    candidoses
    leaky gut syndrome permeabilite de l intestin
    dysbioses
    parasitoses
    intolerances alimentaires
    acidose
    inflammation
    lorsque vous avez fait ces investigations et les therapies adaptees vous verrez que votre sante va s ameliorer
    c est inevitable
    c est ca la sante holistique
    il n y a pas une dietetique anti cancer anti arthrose anti depression anti cholesterol
    il n y a qu une dietetique celle qui vous garde dans une sante optimale et l homeostasie et une immunite capable de vous proteger
    sans oublier l aspect emotionnel
    donc quand vous recherchez de la chlorella vous demander le certificat d analyses
    au fournisseur
    moi j ai arrete mon entreprise il y a 2 ans
    je me consacre à la formation des therapeutes à l ecriture de livres aux consultations
    si vous desirez des informations complementaires sur la chlorella contactez moi
    ma societe s appellait international nutrition et mon nom claude serres
    àbientot

  4. Bonjour,

    J’ai lu avec attention votre blog. Je possède 9 Amalgames et je pense qu’ils sont à l’origine de nombreux troubles non expliqués. J’ai 23 ans.
    J’aimerai commencé une cure de desintoxification mais je ne sais pas comment m’y prend et cela me fait peur de le faire seul. Savez vous si il a des médecins auxquels je pourrai m’adresser pour ce type de procédé, neurologue peut être?
    Merci d’avance

    • Alice,
      vous pouvez aller déjà sur le site http://www.francine-lehner.ch/
      l’auteur de ce site à été intoxiquée en 1974 par des soins à base de mercure, soins consécutifs à un accident de la route
      et ce n’est qu’à partir de 1999 qu’elle trouvera le moyen de se détoxifier
      elle utilise un protocole à base de chlorella

  5. Pingback: Métaux lourds et gluten, caséine , phosphates dans l’alimentation : Autisme, schizophrénie et hyperactivité | EcoloGeeks

  6. Bonjour, une amie m’affirme qu’il ne faut pas prendre de Chlorella et de commencer une détox tant qu’il reste un amalgame en bouche car cela occasionnerait une forte agravation des pathologies déjà présentes. Il m’en reste encore un… qu’en pensez-vous ?

    • il faut surtout prendre de la chlorella,
      je ne comprends pas les gens qui écrivent que la chlorella agravent les pathologies, sur quels faits se basent t’ils
      se faire enlever un plombage sans avoir fait un travail minimum avec la chlorella me semble pas très indiqué
      ce qui est sur, c’est qu’une prise légere de chlorella peut effectivement entraîner des symptômes qu’on va confondre avec l’aggravation de pathologie, il s’agit en fait d’une preuve indirecte que l’on est en présence de toxiques
      cf le site de Francine Lehner et son livre Intoxication aux métaux lourds, à mon sens, le seul bouquin suffisament exhaustif sur le sujet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s